Mes gâteaux

Mes gâteaux

samedi 10 avril 2010

Un jour arrose de sirop d'érable (Maple Syrup) / O zi dulcica cu sirop de artar

La tradition de recueillir l’eau d’érable et de la faire bouillir pour en obtenir du sirop vient des Amérindiens. Pratiquant une entaille rudimentaire avec leur tomahawk, ils fixaient au bas de cette entaille un copeau de bois qui acheminait l'eau d'érable vers un récipient d'écorce. Les Amérindiens faisaient bouillir la sève ainsi recueillie dans des contenants d'argile pour obtenir du sirop d'érable.

Les premiers colons faisaient bouillir la sève d’érable dans des chaudrons de fer. Au début du vingtième siècle, la cabane à sucre est toujours rudimentaire. Il faudra attendre quelques années avant de voir apparaître la cabane à sucre telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Le sirop d'érable est produit à partir de l'eau des érables. La sève remonte par les racines lorsque le métabolisme de l'arbre est relancé soit au printemps, saison à laquelle la récolte de l'eau d'érable se termine. Parmi les nombreuses espèces d'érables, seules deux sont adaptées à la production du sirop d'érable: l'érable noir et l'érable à sucre. De plus, on ne récolte jamais l'eau d'un érable jeune; il faut attendre que celui-ci soit âgé d'au moins 45 ans -les érables à sucre peuvent vivre jusqu'à 300 ans voir davantage.

Après la récolte de l'eau d'érable, la deuxième étape est à faire de cuisson et d'évaporation. Pour faire un litre de sirop d'érable, il faut entre 30 et 35 litres d'eau d'érable. La troisième est la mise en bouteilles.

La ferme que nous avons visitée, s'appelle “Érablière Le Rossignol” situé à Sainte-Julie, avec une vue splendide des monts Saint-Hilaire et Saint-Bruno sur la Rive-Sud de Montréal.


La cabane à sucre, un sort de grosse cantine: des tables avec des nappes à carreaux rouges avec un menu tout fait. Chacun paye son billet à l'entrée (17.50 dollars par personne) et tout est compris. Pas de choix à la carte, tout le monde mange la même chose!!!

Le menu contient de plats traditionnels : les cretons, la soupe aux pois, omelette d'autrefois au four, fèves au lard avec jambon, patates rissolées, les oreilles de crises, pain maison, salade de choux, des betteraves, des carottes; le tout arrosé de sirop d'érable.

Soupe aux pois_Supa de mazare

Omelette et jambon_Omleta cu jambon

Patates rissolées_Cartofi prajiti

Les oreilles de crises_Jumari crocante

Salade de choux_Salata de varza

Et pour se sucrer le bec: les délices de Grand-père, tartelettes au sucre de sève, mousse à l'érable du Rossignole, crêpes à Ti-Jean , pouding au pain.


On a fini avec “la tire sur neige”. La tire d'érable (ou tire sur la neige) consiste à faire chauffer du sirop afin d'en augmenter la consistance. Une méthode utilisée pour déterminer si la préparation est prête consiste à tester la tire en la déposant sur de la neige compactée; lorsqu'elle demeure en surface, la tire est prête à être servie.



La tire est déposée chaud directement sur la neige.

On se sert ensuite de spatules en bois pour prendre la tire d'érable sur la neige.


La tire sur la neige faite partie des traditions d'après hiver, spécialité québécoise, à déguster dans toute cabane a sucre ou érablière qui se respecte, lors d'une partie de sucre. En plus des cabanes à sucres, plusieurs foires, centres de ski et marchés publics québécois installent des kiosques où l'on peut déguster la tire sur la neige en saison.




Una dintre cele mai vechi traditii din Canada este recoltarea siropului de artar. Consacrata prin frunza de artar de pe drapelul national, ea este in si mai mare masura o traditie quebecheza, caci aici se recolteaza peste 90 la suta din siropul de artar din Canada.

Traditia este preluata de la amerindieni, dezvoltata apoi de-a lungul anilor, prin ameliorari succesive ale procedurilor si tehnologiei, pana la imaginea de astazi a “cabanelor de zahar” comerciale, care reprezinta una dintre atractiile turistice din Québec.

Acum 300 de ani, amerindienii recoltau siropul de artar primavara, facand o crestatura in trunchiul copacului cu tomahawkul (securea de vanatoare) si puneau in spartura o aschie de lemn ca un jgheab, de-a lungul careia lichidul se scurgea spre baza trunchiului intr-un mokuk, un recipient din coaja de mesteacan, in forma de covata.

Lichidul acesta, numit apa de artar, avea o concentratie de zahar cuprinsa intre 2 si 3% si era pus la fiert ca sa devina mai dulce, prin evaporarea apei. Metoda a fost imbunatatita de catre colonistii europeni prin schimbarea recipientului din coaja de mesteacan cu vase metalice. Trebuiau intre 30 si 35 de litri de apa de artar pentru un litru de sirop cu o concentratie de 8%. Daca fierberea continua, se obtinea zaharul de artar.

Primele “cabane de zahar” au aparut la inceputul secolului 19, serveau doar pentru producerea siropului necesar consumului familial. Dupa cea de-a doua jumatate a secolului 20, cabanele de zahar au devenit comerciale si atractii turistice. In prezent, recoltarea siropului de artar se face in plantatii de sute de arbori printr-un sistem de conducte. Apa de artar este pompata din arbore direct in rezervoarele de inmagazinare a siropului.

Sezonul siropului de artar se deschide la inceputul primaverii, in preajma echinoctiului. El marcheaza totodata sfarsitul Postului Mare dinaintea Pastilor si, din acest motiv, in cabanele de zahar de altadata recoltarea siropului de artar era un prilej de refacere a contactelor sociale intrerupte de iarna aspra. Oamenii se bucurau sa se revada, petreceau, vegheau in jurul vaselor in care fierbea apa de artar, spuneau glume si povesti ca la clacile taranilor nostri. Se faceau adevarate ospaturi cu mancaruri traditionale asezonate cu sirop.

Astfel, in fiecare primavara, in lunile martie sau aprilie, printre primele iesiri ale familiei in mijlocul naturii, este vizita la cabana de zahar - « cabane à sucre ». Este un prilej de bucurie pentru cei mici, iar pentru cei mari un mod de relaxare dupa o saptamana de munca. Fermele, in general familiale, isi pun la dispozitia oaspetilor casa si organizeaza mici drumetii prin padure cu tractorul sau caruta cu cai.

Anul acesta am vizitat “Érablière Le Rossignol” situata la Sainte-Julie, unde aveti o priveliste minunata a muntilor Saint-Hilaire si Saint-Bruno la Rive-Sud de Montréal. Mai multe informatii :

Dupa o plimbare in aer curat, foamea isi spune cuvantul si te poti bucura ( contra unei sume de $15.00 – $20.00) de mancarea traditionala quebecoiza: supa de mazare, omleta la cuptor cu felii de jambon afumat, mancare de fasole boabe, jumari crocante, carnaciori fierti in sirop de artar, muraturi si marinate facute in casa, paine calda, clatite, tarta cu zahar. Toate acestea le poti manca “stropite” fara economie cu sirop de artar veritabil.

Siropul de artar canadian este un produs 100 % ecologic. Este o sursa naturala de zaharuri sanatoase (comparativ cu cele din zahar). Siropul canadian este renumit in toata lumea pentru calitatea deosebita si mediul nepoluat unde cresc artarii. Se poate folosi ca indulcitor si aromatizant. Renumite sunt clatitele cu sirop de artar, dar poate fi folosit la o multime de alte delicatese.


2 comentarii:

 

*DAVELLA CULINAR* Template by Ipietoon Cute Blog Design